Les spectateurs reviendront-ils fréquenter les enceintes sportives ? La crise sanitaire a-t-elle bouleversée les relations entre les supporters et leur club favori ? Comment perçoivent-ils le fait d’assister de nouveau à un match ? En cas de huis clos généralisé, de quelle manière envisagent-ils de suivre le sport professionnel ? 


Pour répondre à ces questions, l’Agence Outside a mené une enquête* à échelle nationale du 28 avril au 24 mai 2020. Objectifs ? Comprendre le comportement et les attentes des spectateurs, supporters ou non d’un club et déterminer l’impact du Covid-19 sur le public sportif français. Tendances.

Pendant la durée du confinement 2 supporters sur 3 ont maintenu un lien avec le club qu’ils soutiennent habituellement. Les sondés les ont principalement suivis sur les réseaux sociaux Facebook, Instagram et Twitter mais aussi depuis leur application ou site internet.Dans ce contexte particulièrement difficile, où les rencontres sportives ne nourrissent plus le contenus des clubs, ces derniers se doivent d’adapter leurs stratégies social media afin de préserver la relation qu’ils ont avec leur communauté.

“66,7% des spectateurs sont impatients de fréquenter de nouveau les stades.”

Deux types de scénarios ont été émis au cours du sondage. Le premier prévoit l’autorisation de rassemblements par le gouvernement lors des rencontres sportives. Le deuxième consiste à déterminer les comportements des spectateurs en cas de compétitions jouées à huis clos.

Dans l’hypothèse où le retour du public serait autorisé dans les enceintes sportives d’ici la fin de l’année…

La moitié des spectateurs interrogés perçoivent le Covid-19 comme un frein à leur participation à un événement sportif. D’ailleurs, ils sont 34,3% à envisager consommer les compétitions via les chaînes spécialisées (Médiapro, Bein, Canal +,…) quand 27,1% prévoient, tout de même, de se rendre au stade ou en salle. L’étude montre également que 19% utiliseront en premier lieu les contenus fournis par les clubs en live via leurs réseaux sociaux.

Comment appréhender le retour du public dans les enceintes sportives ?

“64% des spectateurs seraient rassurés d’assister à une rencontre sportive où les gestes barrières sont mis en place.”

Pédagogie et information s’inscriront dans la feuille de route à suivre en cas de retour du public. 43,5% des personnes sondées ne retourneront pas dans une enceinte sportive avant d’être assurées du respect des gestes barrières et mesures de distanciation sociale ou tant que le virus ne soit maîtrisé. 29% affirment même que ce n’est pas une priorité pour elles.

Côté animations, 64% des personnes qui s’y intéressent y participeront seulement si les gestes barrières et distanciations sociales sont respectés.

Seul 27,1% des spectateurs sont prêts à retourner dans une enceinte sportive dès la réouverture au public.

En conséquence, les clubs vont devoir proposer du contenu additionnel les jours de match et développer une réelle stratégie digitale pour engager les communautés on-line. 

Un autre enjeu est essentiel : celui de (re)faire venir le public au stade puisque les spectateurs vont, avant tout, privilégier le confort de chez eux… en suivant les actualités de leur club de coeur via les diffuseurs, médias, réseaux sociaux et autres plateformes.

Dans l’hypothèse où les rencontres se joueraient à huis clos…

Là encore, un travail sur le volet digital va se révéler être indispensable. En cas de compétitions jouées à huis clos, ils sont 48,3% spectateurs à indiquer qu’ils se concentreront sur le match s’il est diffusé à la télévision. 39% souhaiteraient interagir avec leur club directement depuis les réseaux sociaux. Cependant, 57% des sondés ne sont pas prêts à payer pour une application, telle que MeinApplaus.de, pour interagir avec leur club pendant le match.

La crise sanitaire a bouleversé la vie des clubs et le rapport du public vis-à-vis des rencontres sportives. Les spectateurs reviendront car il y a une certaine forme d’impatience… mais ce ne sera pas tout de suite et sous certaines conditions

À présent, le but des clubs doit être de conserver un lien et préserver la relation qu’ils ont avec leur public. Il ne faut pas se faire oublier par les spectateurs pour qui l’absence de compétitions sportives a pu profiter à d’autres types de loisirs/passions. Pour cela, communiquer est essentiel. Sur le digital, il s’agira avant tout d’offrir des contenus annexes de qualité pour continuer à lier la vie du club à celle du spectateur. Si les enceintes sportives sont rendues accessibles au public, les clubs devront nécessairement revoir les conditions d’accueil et en informer les spectateurs pour les rassurer sans pour autant négliger leur expérience. Dans le cas contraire les clubs devront repenser leur stratégie autour du spectateur en lui proposant de nouvelles pratiques afin de renforcer leurs relations.

La période que traversent les acteurs du monde sportif est difficile. Comment se réinventer ? Comment réfléchir à la saison 2020-21 sans avoir de certitude quant à la réouverture des enceintes sportives ou non au public ? Comment profiter de ce moment pour activer et faire vivre sa communauté ? L’Agence Outside accompagne les clubs à développer leur stratégie post Covid-19 en cherchant des alternatives pour maintenir et préserver les liens avec leurs spectateurs.

*Pour recevoir l’intégralité des résultats de l’enquête, merci de nous faire parvenir une demande à l’adresse suivante : hello@agenceoutside.fr