Un supporter sans son club et un club sans ses supporters, voilà une aberration dans le monde du sport. À l’heure où créer du lien entre ces deux parties est devenu essentiel, la loi n° 2016-564 du 10 mai 2016 a marqué une évolution considérable pour le supporter et la lutte contre le hooliganisme en France. C’est dans ce contexte qu’est né le rôle du Référent Supporters (RS), devenu obligatoire dans les clubs de football de Ligue 1 et Ligue 2. Le RS ou SLO (Supporter Liaison Officer) a pour but de créer du lien entre les supporters (groupes de supporters, abonnés, supporters actifs…) et le club.

Pour comprendre ce rôle, encore très peu répandu dans le sport au sens large, l’Agence Outside s’est entretenue avec Alexis Boucard, RS du FC Nantes.

Agence Outside (A.O) : Quel est votre rôle en tant que Référent Supporters ?

Alexis Boucard : J’ai plusieurs missions. La première est de garantir les bonnes relations entre les groupes de supporters et le FC Nantes, c’est-à-dire : assurer une bonne communication, traiter les demandes quotidiennes, préparer et envoyer les communiqués à destination des supporters, organiser des événements qui leur sont destinés, organiser des séances pour échanger sur divers sujets qui les concernent (d’autres services internes au club peuvent être présents selon les sujets).

Ensuite, j’ai des missions qui s’articulent autour des matchs, que ce soit à domicile ou à l’extérieur : organiser et être présent sur les rencontres afin de veiller à ce que tout se passe bien et se coordonne avec les supporters et les groupes de supporters. Il m’arrive de traiter aussi avec nos supporters abonnés, qui ne font pas forcément partie d’un groupe mais qui sont tout aussi importants. Le gros du travail se situe en amont des matchs où la préparation est super importante. Le jour du match, tout doit se passer pour le mieux même si chaque match à son lot d’imprévus.

Le Référent Supporters est devenu obligatoire en France en 2016 suite à la loi Larrivé pour les clubs de football de Ligue 1 et Ligue 2. Il peut prendre différentes formes de contrat, bénévole ou à temps plein, en fonction des demandes de chaque club. Dans la plupart des cas les Référents Supporters peuvent avoir une double casquette voire triple. Par exemple, le Stadium Manager peut être aussi le Référent Supporters d’un club.

A.O : Pourriez-vous nous en dire plus sur vos missions pendant les matchs ?

A.B : Pendant la rencontre nous allons être plus concentrés sur les supporters actifs, qui organisent des choses pendant les rencontres (ultras), nous allons nous assurer que tout se passe bien en termes de sécurité, d’organisation et de respect des consignes. Cela demande beaucoup de travail de préparation et d’organisation en amont. Il y a aussi une partie Fan Zone où les supporters peuvent venir profiter d’activités en avant match et où certaines associations tiennent des stands pour rencontrer leurs adhérents et les autres spectateurs.

À côté de ça, il y a des groupes de supporters qui sont un peu moins actifs les jours de match mais plus en dehors. Ils ont un rôle et des missions associatifs, je les aide à mettre en lien leurs actions et celles du club.

A.O :  Mettez-vous en place des projets avec les groupes de supporters ?

A.B : Nous essayons de les impliquer à la vie du club sur certains aspects. Des projets sont évidemment montés avec les différents groupes, en fonction de leurs souhaits et idées. Cela peut aller de la simple action caritative à des projets plus construits sur du moyen et long terme. Mais les relations que j’essaie de construire avec les groupes représentent à elles seules un projet sur le long terme. Nous leur organisons au FC Nantes des journées dédiées, comme la Journée des Supporters, le Tournoi des Supporters ou encore la Soirée des Abonnés en début de saison.

A.O : Quel profil faut-il avoir pour devenir Référent Supporters ? Avez-vous fait partie d’un groupe de supporters ?

A.B : Non, je n’ai jamais fait partie d’un groupe de supporters mais je suis supporter nantais depuis que je suis petit, j’ai aussi été abonné. Je pense que c’est important sur ce poste de bien connaître le club et d’être forcément un peu supporter, même s’il faut savoir rester professionnel pour éviter que cette passion l’emporte sur le travail. Il n’y a pas d’études à faire pour être Référent Supporters, c’est plutôt une question de profil et de compétences. Il faut un bon relationnel et savoir s’adapter. C’est la principale caractéristique, puisque l’on a affaire à beaucoup d’acteurs (supporters, autorités, services internes au club, …), il faut donc savoir adapter son discours à son interlocuteur, être polyvalent et évidemment avoir des compétences en organisation d’événements.

A.O : Pensez-vous que la mise en place du Référent Supporters a permis aux supporters de se faire entendre davantage auprès du club ?

A.B : Complètement. Je pense vraiment que ça a permis d’améliorer les relations, surtout avec les groupes de supporters, et d’avoir un lien permanent avec eux. Nous avons plusieurs types de supporters avec des attentes spécifiques, cela nous permet donc d’identifier les besoins de chacun pour y répondre.

A.O : Comment votre arrivée a-t-elle été perçue par les supporter ?

A.B : Au départ, ça a été un peu compliqué puisque le poste que j’occupe était assez méconnu, même si nous avions déjà quelqu’un au FC Nantes qui s’occupait un peu de ça et qui m’a formé.

« Créer un lien de confiance a été un peu long mais elle se gagne avec le temps, semaine après semaine ça allait de mieux en mieux. »

Aujourd’hui nous avons de vraies relations avec les groupes de supporters. Je travaille presque quotidiennement avec les associations les plus actives, nous échangeons par mail, téléphone et nous nous voyons à tous les matchs.

A.O : Pensez-vous que le Référent Supporters devrait plus être présent dans les autres sports ?

A.B : Complètement, je pense que c’est un rôle qui est très important. C’est la « courroie de transmission » entre les deux parties. Dans le football, le déplacement des supporters et l’organisation des matchs requièrent et mobilisent plusieurs parties prenantes, notamment les autorités publiques, il est donc vraiment important d’avoir une personne qui fait le lien entre tous ces acteurs. Il n’y a pas que des Référents Supporters dans le football, il y en a aussi au basket et au rugby, surtout dans des gros clubs. Cela se développe au fur et à mesure.

Je suis certain qu’il y a déjà des personnes qui remplissent ce rôle dans d’autres sports mais qui ne sont pas identifiés comme Référents Supporters.

📸 Facebook FC Nantes | © Arnaud Duret

Catégories : Supporters